Les Sentinelles de la Paix aux journées de la Paix de Cordes Sur Ciel

Le 9 août, Jean-Jacques et Marie-France, membres du bureau de l’association ont participé à la dernière journée d’action pour la paix organisée à Cordes-sur-Ciel dans le Tarn du 6 au 9 août 2020. Ces dates ne sont bien entendu pas un hasard puisqu’elles correspondent aux dates anniversaires des bombardements des villes d’Hiroshima (06/08) et de Nagasaki (09/08) il y a 75 ans.

Nous avons tout d’abord assisté aux « lectures pour la paix ». Ont été lus, entre autres, les textes suivants : Poèmes soufis : Rumi, Attav et Ibn Arabi; Relation : A la rencontre de l’Autre en soi et de Soi en l’Autre…; Un texte original du chef indien Seattle au Président des Etats Unis (1854) in « Semeur d’espoir » de Pierre RABHI;  ERASME « Complainte pour la Paix partout tant décrié» 1517.

À cette occasion, Jean-Jacques, secrétaire de notre association, a lu le poème « Je le ferai naître à tout prix » de Sadako Kurihara rédigé en 1946 après le bombardement d’Hiroshima et traduit par Miho Cibot-Shimma.

Ces lectures ont été suivies d’une performance artistique dansée par Salud Lopez et Fabienne Larroque.

Dans la salle étaient aussi présentées des œuvres de Françoise Segonds, artiste plasticienne.

Puis nous avons participé à une marche silencieuse pour la Paix. A noter un phénomène très intéressant : la curiosité des touristes de Cordes-sur-Ciel qui venaient nous interpeller pour savoir ce que nous faisions, ce qui permettait de rappeler ce dramatique évènement historique des 6 et 9 août 1945  et faire passer un message d’appel à la paix.

Et en fin de journée,  nous sommes repartis après un final de danse très convivial.

À l’occasion de cette journée nous avons pu échanger avec Madame Catherine Manuel de l’équipe municipale de Cordes et pris d’ores et déjà date pour l’édition de l’année prochaine pour laquelle notre association est prête à participer à la préparation.

À suivre …

Visite d’une institutrice de la région parisienne à Lasséran et Moissac

Le mardi 28 juillet, Valérie S. institutrice en Seine-et-Marne a rencontré Monsieur Soriano, maire de Lasseran et la directrice de l’école du village afin d’échanger dans l’hypothèse d’un projet sur le thème de la paix qu’elle souhaiterait mettre en place dans son école. Accompagnée de ses enfants, Justine et Erwan, nous avons tous ensemble visité les réalisations de la commune de Lasséran et en particulier le Jardin de la Paix avec son espace Sentinelles.

Elle a pu aussi longuement échanger avec la directrice de l’école sur les projets à mettre en place avec les enfants. A cette occasion, les enfants de Valérie S. ont pu relever des sentinelles de la paix dans le jardin.

En fin de journée, nous nous sommes rendus à Moissac où elle a pu découvrir l’autre jardin de sentinelles de la paix. À cette occasion, des pierres ont pu à nouveau être relevées. Nous suivrons bien entendu et accompagnerons si nécessaire Valérie dans le cadre de son projet. À suivre

Deux articles sur le site de « Mayors For Peace »

Le 22 janvier sont parus sur le site de Mayors For Peace (Hiroshima), deux articles sur les inaugurations des « Jardins de la Paix » de Moissac (Tarn et Garonne – France) et Lasséran (Gers – France) auxquels notre association a participé.

Nous vous invitons à découvrir les articles (en anglais) par le biais des deux liens ci-dessous. Bonne lecture !

Les âmes bienveillantes du jardin de la paix à Moissac

Mais qui sont les âmes bienveillantes du jardin de la paix ?! Il y a maintenant plusieurs semaines que nous avons organisé l’inauguration du jardin de la Paix de Moissac, et une chose étonnante se produit de manière récurrente:  une ou des personnes relèvent les pierres tombées au sol, et remettent sur pied de manière continue le jardin. Un beau geste de paix qui nous touche particulièrement, une leçon de citoyenneté, mais avant tout une belle morale. Qu’ils n’hésitent pas à se manifester , par ce qu’ils méritent un grand merci !

Les sentinelles à Ishigaki (Japon)

En novembre 2019, à l’occasion d’un voyage sur l’île d’Ishigaki dans la préfecture d’Okinawa, Jean-Jacques et Marie-France SIRY, membre du bureau de l’association « les Sentinelles de la Paix » ont pu rencontrer Monsieur Yasuyuki Hazama, directeur de la Division de la Coopération Civique pour la Paix accompagné de deux collaboratrices.

La ville d’Ishigaki est adhérente à Mayors For Peace et abrite une des cinq Cloches de la Paix Mondiale présentes au Japon. Nous avons été accueillis dans la salle de conférence de la mairie d’Ishigaki et Monsieur Hazama nous a tout d’abord présenté la ville d’Ishigaki, ville de paix.

Puis il nous a présenté ce point très important de la ville d’Ishigaki et qui était d’ailleurs une des motivations de notre visite, la Cloche de la Paix Mondiale. Une Cloche de la Paix, fondue dans l’espoir d’une paix permanente dans le monde entier a été donnée à la ville d’Ishigaki en 1988. Elle est placée au centre de la ville sur le parc Shinei. Une deuxième cloche, la Cloche du Sourire, réalisée grâce à la générosité des habitants d’Ishigaki a été installée la même année. Une page dédiée aux Cloches de la Paix Mondiale est accessible par ce lien. En accompagnement de sa présentation, Monsieur Hazama nous a remis un ensemble de documents présentant l’engagement de la ville d’Ishigaki pour la paix.

Puis nous avons présenté à notre tour notre association et notre implication au travers de différentes actions en lien avec des communes adhérentes à Mayors for peace, pour un monde débarrassé de l’arme nucléaire. Nous avons en particulier parlé de nos deux actions récentes à Moissac et Lasséran. Nous avons présenté et remis un texte à Monsieur Hazama sur notre démarche et les différents symboles présents dans cette démarche, en particulier ceux insistant sur la nécessaire transmission du message des Hibakusha.

Dans un deuxième temps,  Monsieur Hazama nous a invité à nous rendre au parc Shinei où il nous a présenté la Cloche de la Paix Mondiale et la Cloche du Sourire. Nous avons pu aussi découvrir les deux pierres monumentales sur lesquels sont gravées les deux déclarations de Paix de la ville d’Ishigaki.

Puis, très grosse surprise, avait été installé la poutre de bois suspendue (Shu-moku – 手木) qui permet de faire sonner la Cloche de la Paix et Monsieur Hazama nous a invité tous les deux à la faire sonner. Ce moment a été extrêmement émouvant et nous sommes tous les deux très honorés d’avoir pu effectuer ce geste.

Puis, après une dernière photo,  Monsieur Hazama nous a raccompagnés et nous nous sommes engagés à rester en contact. Je me suis permis de proposer, au nom de notre association, d’envisager la réalisation d’une action Sentinelles de la paix sur le parc Shinei à une date restant à définir en 2020. Pour finir, je vous invite à découvrir le très beau texte de Monsieur Yoshitaka Nakayama, Maire de la ville d’Ishigaki, rédigé le 10 décembre 2018 à l’occasion du 30e anniversaire de l’installation de la Cloche de la Paix Mondiale d’Ishigaki.

Journée « Lasseranaise » de la Paix

Le 11 novembre, notre association a participé à la journée Lasséranaise de la paix dans la commune de Lasseran dans le Gers. Depuis plusieurs années, sous l’impulsion de Monsieur Michel Soriano, maire de la commune, et avec la participation active des élus, des enseignantes et des élèves de l’école, sans oublier les habitants, la journée du 11 novembre est orientée sur le thème de la paix en cohérence avec l’engagement de la commune dans le réseau de Maires pour la Paix

Cette année, la journée a été organisée autour de plusieurs temps forts. Tout d’abord, les 150 participants sont partis de la Place de la paix au milieu de laquelle on trouve un Olivier et tout autour, des plaques avec tous les prix Nobel de la Paix français. Puis tous les participants sont descendus, les enfants en tête agitant les drapeaux de la paix, pour l’inauguration du jardin de la paix, avec un espace « Sentinelles » en mémoire des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki, un espace consacré au symbole de la paix, un autre à l’histoire de la naissance de la Colombe de la paix et le dernier espace sur le drapeau arc-en-ciel de la Paix. À noter la présence de Monsieur Michel Cibot, délégué général des maires pour la paix France et Madame Miho Shima ambassadrice en France de la ville d’Hiroshima. Il faut saluer l’idée très originale de la commune de Lasseran d’avoir installé ce jardin sur un circuit de randonnée.

Dans un deuxième temps, au monument aux morts nous avons pu écouter quatre textes très émouvants (les textes sont disponibles  au format Pdf en cliquant sur chacune des 4 images ci-dessous). Puis les enfants de l’école ont récité un poème de Paul Éluard et ont interprété la chanson « Nos mains » de Jean-Jacques Goldman.

Puis après le repas convivial, nous avons assisté à la projection du film « La bombe et nous » en présence du producteur du film, Jean-Claude Bauduret, suivie d’un débat.

Rendez-vous est pris pour le 11 novembre 2020!

Inauguration du « Jardin de la Paix » à Moissac

le 24 octobre, nous avons participé à l’inauguration du jardin de la paix de la ville de Moissac. Dans le droit fil de l’adhésion de la ville de Moissac à l’AFCDRP (branche française des Maires Pour la Paix), la commune  a souhaité  installer un « Jardin de la paix » organisée autour d’un espace de Sentinelles de pierres. L’inauguration a commencé par un discours d’un membre de notre association suivi du message de Monsieur le maire de Moissac. Puis les participants ont été invités à ériger les sentinelles sur l’espace dédié avec ce résultat magnifique.

Cette opération  s’est poursuivie en présence des participants par le vernissage de l’exposition des « Artistes pour la Paix »

Projections-débats à Tournefeuille et Blagnac

Le 15 octobre, nous avons participé à une projection-débat du dessin animé « Le tombeau des lucioles » au cinéma Rex à Blagnac. Cette séance faisait suite à la projection-débat le 14 septembre, au cinéma  Utopia de Tournefeuille avec  le dessin animé « Dans un recoin de ce monde ». Chaque projection était suivie d’une présentation de notre projet avec les villes d’Hiroshima et de Nagasaki et d’un débat avec l’assistance.

Nous avons aussi remis à ceux qui le souhaitaient une biblio-filmographie intitulée pour aller plus loin. Un grand merci à Pierre Dhote, étudiant  à l’IUT de Toulouse qui s’est chargé d’organiser ces deux journées.

cine-debat-001
cine-debat-003

Les Sentinelles à l’école Firmin Bouisset – Moissac

Le 11 octobre, notre association est intervenue à l’école Firmin Bouisset  (La Mégère – Moissac) avec des enfants  de CM1, CM2, CE1 et CE2. Nous avons tout d’abord projeté le diaporama de présentation des « Sentinelles de la paix » et nous avons à cette occasion été agréablement surpris du nombre et de la pertinence des remarques et des questions posées par les enfants. Puis les enfants ont été invités à ériger des Sentinelles en utilisant le jeu préparé à cet effet. Il s’agit de cadres en bois dont le fond est recouvert d’une mince couche de sable sur lequel les jeunes enfants peuvent ériger les pierres.

Pour prolonger de cette action, nous avons proposé aux enfants de dessiner des messages de paix accompagnée ou non d’un petit texte que nous pourrions exposer avec les œuvres des artistes pour la paix lors de l’inauguration du jardin de la paix de la ville de Moissac.