Les Sentinelles de la paix à Hautecour (Savoie – France)

L’association Lez’Arts en Adrets est à l’origine du  projet de « sentier artistique » à Hautecour. Chaque année, des artistes créent des œuvres plus ou moins éphémères sur un thème donné.

Cette année, le projet d’Alain Mila, artiste land’ art et président de l’Association les Sentinelles de la Paix a été retenu.

Il s’agit d’un projet de jardin permanent de sentinelles de la paix qui au-delà de sa dimension artistique souhaite délivrer un message d’appel à la Paix. Construire des sentinelles, c’est marquer le monde d’un symbole de paix. Ce concept de jardin permanent de sentinelles de la paix est au cœur de la démarche pédagogique de notre association. Un jardin permanent situé sur un parcours de randonnée comme par exemple la commune de Lasseran dans le Gers ou sur un parcours artistique comme c’est le cas à Hautecour permet de délivrer un message d’appel à la paix tout au long de l’année et non pas seulement à l’occasion d’un événement particulier.

Cette année, des animations sur le sentier artistique ont été organisées toute la journée du 6 août 2022. Cette date prend tout son sens car nous rappelons qu’il y a exactement 77 ans, le 6 août 1945 était largué sur Hiroshima la première bombe atomique suivie trois jours plus tard par celle sur Nagasaki. Notre association depuis des années souhaite au travers de ses actions non seulement lancer un appel à la paix mais aussi un appel à l’abolition totale et définitive de l’arme nucléaire dans le monde car c’est bien la pire menace qui pèse sur l’humanité.

Les personnes présentes sur le sentier artistique cette année était très sensibilisées au message que nous voulions faire passer avec l’association Lez’Arts en Adrets et les participants, adultes et enfants, ont réalisé des sentinelles de la paix sur le jardin permanent comme vous pouvez le voir sur les photos.

Pour finir, vous trouverez en pièce jointe le message de la présidente de l’Association Lez’Arts en Adrets ainsi que la déclaration de notre association.

Message du président sur la guerre en Ukraine

Pour exprimer notre solidarité à celles et ceux, en Uktaine comme en Russie, qui ne souhaitent pas cette guerre : Deux « Sentinelles de la paix » qui font face au canon de la honte !

Alain Mila Président des « Sentinelles de la paix » (une pierre posée n’est pas jetée) : www.sentinellesdelapaix.com

Participons à l’appel mondial de ce 26 février 2022 contre les morts violentes de la guerre en Ukraine.

Les Sentinelles de la Paix à Tromso (Norvège)

Jean-Jacques et Marie-France Siry, tous deux membres de notre association, étaient à Tromso courant du mois de novembre dans le cadre d’un voyage privé.
Ils ont pu apprécier la beauté de cette commune membre de Mayors for Peace depuis avril 2004.
À l’occasion de ce séjour, ils n’ont pas eu  la possibilité de rencontrer des élus de cette ville auxquels ils auraient pu présenter le projet de notre association comme ils l’avaient fait lors de leur visite de la ville d’Ishigaki au Japon. Ce n’est peut-être que partie remise car un projet de voyage au printemps pour découvrir la Norvège à une autre période de l’année est à l’ordre du jour.

Mais ils ont néanmoins souhaité saluer, à la manière de notre association, l’engagement de la ville de Tromso dans le combat pour la Paix en érigeant une Sentinelle de la Paix sur le sommet qui domine la ville de Tromso (le point panoramique de Fjellstua).

A suivre …

Hommage à Paul Quilès

Le 29 septembre, à l’initiative de Catherine Manuel, des habitants de Cordes sur Ciel se sont réunis devant le monument à la Paix, Place de la Bride à Cordes, pour rendre hommage à Paul Quilès, maire de cette commune du Tarn de 1995 à  2020 mais aussi infatigable militant pour l’abolition de l’arme nucléaire au sein de l’Association IDN.

Nous avons souhaité nous associer à cette petite cérémonie car nous n’avons jamais oublié notre  rencontre avec Monsieur Paul Quilès au tout début du projet de notre association en mémoire des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki. C’était à l’occasion de la projection du film “La bombe et nous” à Albi.

Lors du débat qui a suivi, nous avons pu découvrir un homme de conviction, d’une grande sincérité et d’un engagement très fort dans ce combat pour l’abolition des armes nucléaires. Nous ne l’avons plus rencontré mais nous suivions régulièrement son blog et tous les articles qu’il a pu rédiger sur ce combat. Nous n’oublierons pas non plus que c’est lui qui nous a permis de rencontrer Michel Cibot de l’AFCDRP avec lequel nous avons travaillé sur le projet de notre association.
Au travers de ses livres, de tous ses écrits, Monsieur Paul Quilès restera dans nos mémoires et c’est à nous tous, avec nos moyens, d’assurer la poursuite de son combat.

L’arbre de vie à Nagasaki

Donation au parc de la paix de Nagasaki – 18 avril 2016 : Il y a aujourd’hui exactement 5 ans, la communauté aborigène Yalata Anangu en Australie-Méridionale offrait une sculpture intitulée « L’arbre de Vie » pour être intallée sur le parc de la Paix de la ville de Nagasaki en reconnaissance des communautés de survivants des essais atomiques dans le monde entier.

Ce don  est une contribution  par des membres d’une communauté australienne touchée par les essais atomiques menés par les Britanniques en Australie.  

Par ce geste, les membres de la communauté aborigène Yalata Annagu ont voulu rendre hommage aux victimes et survivants des bombardemens atomiques de 1945 (Hibakusha) mais aussi faire connaitre l’histoire des communautés australiennes de survivants des essais nucléaires et les initiatives tournées vers l’avenir qu’elles ont mises en œuvre afin d’engager, en particulier les jeunes générations, dans un discours et une action en faveur de la paix. C’est un appel à l’espoir et à la paix entre les générations et au-delà des frontières.

Vous pouvez consulter un article plus détaillé (en anglais) par ce lien

Cet  article est là pour nous rappeler qu’au-delà des victimes des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki, nous ne devons pas oublier les conséquences sur les populations civiles (mais aussi militaires) des nombreux essais nucléaires depuis 1945. Nous vous invitons d’ailleurs à visionner la vidéo créée par l’artiste japonais Iso Hashimoto qui présente un Time Lapse des « 2053 » essais nucléaires de 1945 à 1998.

Entrée en vigueur du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TPNW)

Le 22 janvier 2021 marque l’entrée en vigueur du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TPNW) : Une nouvelle étape historique vers l’abolition des armes nucléaires. Aujourd’hui, 76 ans après les bombardements nucléaires d’Hiroshima et de Nagasaki, 51 pays (à l’exception de la France et des autres puissances nucléaires et de leurs alliés) ont signé le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires. L’Association des Sentinelles de la Paix soutient ce traité et appelle à une mobilisation collective en faveur du TPNW.

Les Sentinelles de la Paix aux journées de la Paix de Cordes Sur Ciel

Le 9 août, Jean-Jacques et Marie-France, membres du bureau de l’association ont participé à la dernière journée d’action pour la paix organisée à Cordes-sur-Ciel dans le Tarn du 6 au 9 août 2020. Ces dates ne sont bien entendu pas un hasard puisqu’elles correspondent aux dates anniversaires des bombardements des villes d’Hiroshima (06/08) et de Nagasaki (09/08) il y a 75 ans.

Nous avons tout d’abord assisté aux « lectures pour la paix ». Ont été lus, entre autres, les textes suivants : Poèmes soufis : Rumi, Attav et Ibn Arabi; Relation : A la rencontre de l’Autre en soi et de Soi en l’Autre…; Un texte original du chef indien Seattle au Président des Etats Unis (1854) in « Semeur d’espoir » de Pierre RABHI;  ERASME « Complainte pour la Paix partout tant décrié» 1517.

À cette occasion, Jean-Jacques, secrétaire de notre association, a lu le poème « Je le ferai naître à tout prix » de Sadako Kurihara rédigé en 1946 après le bombardement d’Hiroshima et traduit par Miho Cibot-Shimma.

Ces lectures ont été suivies d’une performance artistique dansée par Salud Lopez et Fabienne Larroque.

Dans la salle étaient aussi présentées des œuvres de Françoise Segonds, artiste plasticienne.

Puis nous avons participé à une marche silencieuse pour la Paix. A noter un phénomène très intéressant : la curiosité des touristes de Cordes-sur-Ciel qui venaient nous interpeller pour savoir ce que nous faisions, ce qui permettait de rappeler ce dramatique évènement historique des 6 et 9 août 1945  et faire passer un message d’appel à la paix.

Et en fin de journée,  nous sommes repartis après un final de danse très convivial.

À l’occasion de cette journée nous avons pu échanger avec Madame Catherine Manuel de l’équipe municipale de Cordes et pris d’ores et déjà date pour l’édition de l’année prochaine pour laquelle notre association est prête à participer à la préparation.

A suivre …

Visite d’une institutrice de la région parisienne à Lasséran et Moissac

Le mardi 28 juillet, Valérie S. institutrice en Seine-et-Marne a rencontré Monsieur Soriano, maire de Lasseran et la directrice de l’école du village afin d’échanger dans l’hypothèse d’un projet sur le thème de la paix qu’elle souhaiterait mettre en place dans son école. Accompagnée de ses enfants, Justine et Erwan, nous avons tous ensemble visité les réalisations de la commune de Lasséran et en particulier le Jardin de la Paix avec son espace Sentinelles.

Elle a pu aussi longuement échanger avec la directrice de l’école sur les projets à mettre en place avec les enfants. A cette occasion, les enfants de Valérie S. ont pu relever des sentinelles de la paix dans le jardin.

En fin de journée, nous nous sommes rendus à Moissac où elle a pu découvrir l’autre jardin de sentinelles de la paix. À cette occasion, des pierres ont pu à nouveau être relevées. Nous suivrons bien entendu et accompagnerons si nécessaire Valérie dans le cadre de son projet. À suivre …

Le jardin de la paix de Moissac sur le site de l’AFCDRP

Ce jeudi 24 octobre, l’espace dédié aux Sentinelles de la Paix a été inauguré dans le jardin Firmin Bouisset en présence de Monsieur le Maire, de nombreux élus, d’élèves et parents d’élèves ainsi que l’association 2MAC.

Tout l’article accessible par ce lien

Deux articles sur le site de « Mayors For Peace »

Le 22 janvier sont parus sur le site de Mayors For Peace (Hiroshima), deux articles sur les jardins de la Paix de Moissac et Lasséran auxquels notre association a participé.

http://www.mayorsforpeace.org/english/whatsnew/index.html#activity

Nous vous invitons à découvrir les articles (en anglais) par le biais des deux liens ci-dessous. Bonne lecture !